top of page
Rechercher

Enregistreur d'informations sur les accidents (ADR ; UDS ;)

L' enregistreur de données d'accident ( ADR ; souvent abrégé en allemand en UDS ; également connu sous le nom d' écrivain d'accident (données) ) est un appareil électronique autonome qui enregistre les données pertinentes avant, pendant et après un accident de la circulation ; il est similaire à un enregistreur de vol à cet égard.


MoTeC-ADR2-Accident-Data-Recorder.jpg
ADR

Il peut être installé volontairement dans les véhicules à moteur (y compris les automobiles, les camions, les bus, les motos, les tramways et les véhicules spéciaux) afin de recueillir des données plus précises sur les incidents qui ont conduit à un accident. Il existe des lois exigeant que certaines automobiles aient certaines installations dans plusieurs pays. L'enregistreur de données d'accident capture en continu différentes données du véhicule (telles que la vitesse, le sens de la marche, l'accélération longitudinale et transversale du véhicule, l'état des feux, des clignotants et du freinage, etc.) et il stocke ces données pendant un certain temps avant les efface automatiquement.



Certains intervalles de temps (souvent de l'ordre des secondes à deux chiffres) restent définitivement mémorisés avant et après un événement en cas d'accident (ceci est identifié par une forte accélération du véhicule suite à une impulsion). Cela simplifie considérablement la reconstitution des événements à la suite d'un accident, permettant la clarification de la faute si nécessaire.


Puisqu'il en résulte fréquemment des collisions au volant avec des bleus et des doutes sur le respect de la législation, de nombreux véhicules gouvernementaux (tels que la police ou les ambulances) en sont équipés. L'utilisation de l'UDS dans les véhicules a pour conséquence involontaire de rendre les conducteurs plus prudents sur la route. Une étude de la Commission européenne des transports a révélé que les utilisateurs d'UDS ont constaté une baisse de 20 à 30 % des accidents de la circulation.

Dans les essais de collision, l'enregistreur de données d'accident est fréquemment utilisé comme outil de mesure par des professionnels ou des organisations.


MOTEC ACL

Environ 770 euros sont dépensés pour l'installation (y compris ultérieurement), qui peuvent être déduits des primes de certaines assurances. Un expert peut lire l'enregistreur de données d'accident à l'aide d'une connexion d'interface. Les anciens modèles d'enregistreur de données d'accident ont un interrupteur qui permet au conducteur de supprimer rapidement les informations stockées à la suite d'un accident afin d'éviter des problèmes ultérieurs liés à la culpabilité. Pour une utilisation dans des véhicules d'entreprise, par exemple, cette fonctionnalité peut être désactivée.




Les enregistreurs de données d'accident utilisent des capteurs micromécaniques pour mesurer les accélérations dans deux ou trois dimensions spatiales, selon l'équipement. Pour pouvoir enregistrer les processus dynamiques de conduite d'une part et la dynamique de collision elle-même d'autre part, de nombreux systèmes de capteurs avec des résolutions variées sont fréquemment utilisés. Les systèmes de classe supérieure ont également la possibilité de détecter les mouvements de rotation en plus de la vitesse du véhicule. Ce dernier peut être déterminé, par exemple, en utilisant l'entrée du capteur de vitesse de roue de la voiture. Les appareils de classe supérieure peuvent détecter un signal GPS pour déterminer la position et la vitesse, ainsi que pour enregistrer tous les signaux disponibles sur le bus CAN interne de la voiture.

Environ 20 à 30 secondes sont enregistrées avant et 10 à 15 secondes après un événement, selon le fabricant.


Actuellement (à partir de 2018) parmi les pays germanophones, seuls deux sont connus pour être appropriés pour la modernisation des enregistreurs de données d'accident. Blacktrack SA offre une option abordable qui est principalement utilisée par le secteur des assurances (par exemple AXA Winterthur en Suisse). L'UDS-AT, d'autre part, a été créé par le partenariat commercial entre Kast GmbH et Peter Systemtechnik GmbH et offre des options d'enregistrement et d'intégration de véhicule étendues.

S'appuyant sur les signaux embarqués actuels (distance, vitesse, états de fonctionnement des entrées d'état), les dispositifs d'enregistrement de chemin résiduel (RAG) de Mobatime AG sont des dispositifs externes qui stockent les données dans une mémoire tampon en anneau pendant au moins les 12 km précédents. Ils n'ont pas leurs propres capteurs de mesure, contrairement à un enregistreur de données d'accident.

6 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page